Abandoned Sinai

ABANDONED SINAI

Ou l'échec du capitalisme balnéaire.

A entendre les médias occidentaux toute la péninsule du Sinaï est occupée. Toute ? Non ! Car un littoral peuplé d’irréductibles bédouins et égyptiens résiste encore et toujours à la mauvaise réputation.

Cette partie, bibliquement symbolique de l’Egypte a récemment été classé zone dangereuse par de nombreuses diplomaties occidentales. Probablement à juste titre pour le nord et sa bande de Gaza, malheureusement pour le sud et son tourisme.

Car après avoir accueilli les Dix Commandements, ce Rouge bord de Mer n’a cessé de devenir un eldorado touristique du 20ème siècle. D’abord par de nombreux militaires israéliens qui venaient en camp, puis l’ensoleillement permanent, la mer calme, un pèlerinage religieux, et des dunes de sable ont gagné le coeur des promoteurs. Hilton, Med, Marmara, Intercontinental et Miramar. Oui, mais voilà : 2011. Le printemps arabe rend la région formellement déconseillée et la suite des événements n’est pas prêt d’y palier.

De Taba à Dahab, voilà donc ce que j’ai pu trouver.
Des palaces abandonnés, des hôtels en construction, mais surtout des constructions abandonnés.

La mer Grise.

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!